Mots-clefs

, ,

L’engouement aujourd’hui en Chine autour des compétitions de mémoire, le succès rencontré par les émissions de télévision sur la mémoire ou l’apprendre à apprendre s’inscrivent dans une longue tradition culturelle. Ce travail sur soi a tout au temps d’importance aujourd’hui qu’aux temps où les jeunes lettrés devaient mémoriser d’innombrables citations confucéennes pour réussir les examens.

Pour les hommes de lettres et les étudiants chinois, avoir une bonne mémoire était très important. Enfants, ils devaient apprendre les milliers de caractères constituant l’écriture chinoise. Grandissant, ils devaient mémoriser des milliers de phrases des textes classiques confucéens pour se préparer aux examens.

Confucius_Educator_HD_768x432-16x9

En voici un exemple:

学而不思则罔,思而不学则殆。
Apprendre sans la pensée est peine perdue ; la pensée sans l’apprentissage est périlleuse.

En revanche, en Occident, une bonne mémoire était considérée comme indispensable à la rhétorique, l’art de la persuasion.

Publicités