Mots-clefs

,

J’ai été très touchée par l’article que l’écrivain Tahar Ben Jelloun a publié hier sur le site du Point. A partir de l’expérience que nous sommes nombreux à avoir partagée dans les mois passés, de vouloir partager un repas avec des adolescents dont l’attention reste fixée sur leurs téléphones portables plutôt que sur l’échange à table malgré tous les efforts des adultes présents pour les faire se recentrer sur l’instant, il nous pose une vraie question.

Quelle place est-ce que je donne à mon smartphone dans ma vie? N’en suis-je pas trop dépendant? qu’est-ce que je fais de ma mémoire?

Le smartphone nous a pris notre mémoire, il la possède, la remplit, et la garde dans une de ses cachettes virtuelles, dans un nuage, m’a-t-on dit. Ainsi, je ne connais par cœur aucun numéro. Je suis l’obligé de mon téléphone et quand je me mets à apprendre les quelques numéros importants, je me rends compte que ma capacité à retenir s’est émoussée. On compte sur ces outils. Nous n’avons plus aucune initiative. Il en est de même des photos.

Ici, sur ce site, il vous est proposé de retrouver de la vie en cultivant votre mémoire.

Pour aujourd’hui, remémorez-vous le numéro de téléphone de la personne qui compte le plus pour vous.

Que votre vie soit mémorable! A très bientôt!

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/tahar-ben-jelloun/tahar-ben-jelloun-j-ai-dejeune-avec-les-telephones-de-mes-enfants-20-01-2016-2011294_1921.php

 

Publicités